Accès :  

retrouver mes identifiants | s'inscrire

Bien marketer un CV indispensable pour décrocher un entretien ! dossier : Conseils emploi, rubrique : A la Une

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Bien marketer un CV indispensable pour décrocher un entretien !

Le CV est un outil essentiel dans la recherche d’emploi. Il est le premier outil de communication entre un employeur et vous ! N’oubliez pas que le recruteur passe entre 30 secondes et une minute par CV ! Alors optimisez vos chances d’être recruté en élaborant un CV clair et concis.

Avant d’attaquer la refonte de votre CV, interrogez-vous très précisément de l’utilité de cette page d’informations que vous vous apprêtez à envoyer à des dizaines voire des centaines d’entreprises. A cette question, que vous devez vous poser, les recruteurs répondent unanimement : « Un CV sert avant tout à décrocher un entretien ». Pas un emploi ! Cette différence est de taille et mérite qu’on s’y arrête quelques instants.

 Le CV est un document sérieux et ordonné qui reflète votre existence professionnelle et votre personnalité. En le lisant, votre recruteur recherchera d’emblée à évaluer la valeur de votre expérience professionnelle et le type de responsabilités qui ont pu vous être confiées par le passé. Plus simplement, il tentera d’appréhender vos compétences générales. D’où la nécessité pour vous de réfléchir très calmement à votre parcours universitaire, professionnel, personnel, mais aussi à votre avenir en définissant clairement les objectifs que vous souhaiteriez atteindre dans les années à venir. L’heure du bilan a sonné !

1 - La mise à plat de toutes vos connaissances

 Un CV est un document qui vous ressemble. Par conséquent, vous êtes la seule personne capable de le rédiger et personne d’autre ne pourra le faire à votre place. N’hésitez pas à prendre une feuille de papier et à noter tout ce qui vous semble important et digne d’être mis en valeur dans un CV. Mais faites-le dans le bon ordre : interrogez-vous d’abord sur votre vie universitaire et professionnelle. Cette phase d’introspection sert avant tout à dégager vos atouts. Ce travail d’observation, d’enquête, va permettre de dresser une liste de :

 • Vos savoirs 

 •Vos savoir-faire

 • Votre savoir-être

2 - Le titre de votre CV

Après avoir décliné votre état civil, dans l’ordre : votre prénom, votre nom, votre adresse, votre numéro de téléphone, votre adresse électronique, votre âge, votre situation familiale et votre nationalité, n’oubliez pas de lui donner un titre ! C’est la première chose que regarde un employeur. Quel est votre projet professionnel ? Quel est le poste auquel vous postulez ? Le but d’un titre à votre CV est de permettre au recruteur de visualiser d’emblée l’objectif professionnel du candidat.

3 - Les savoirs

 Votre formation 

 Vous finissez vos études et êtes à la recherche d’un stage, ou encore, vous avez définitivement clos votre cycle universitaire et êtes à la recherche d’un premier emploi. 

 Première démarche : notez avec précision : 

 • La nature de tous vos diplômes (tous cursus confondus), 

 • La date d’obtention de chacun d’eux du plus récent au plus ancien, 

 • Les intitulés de mémoires ou de thèses si vous avez suivi un troisième cycle. 

Double formation : Après avoir obtenu un BTS secrétariat, vous vous êtes inscrit dans une école de communication reconnue et en êtes sorti diplômer. Vous êtes aujourd'hui candidat à un poste dans une agence de communication. Oubliez votre BTS, qui ne pourra que brouiller votre image de spécialiste de la communication. 

Vos aptitudes linguistiques

Pour évaluer vos connaissances dans chacune de ces langues, rassemblez tous les éléments susceptibles de vous éclairer sur ce point. Avez-vous séjourné à l’étranger ? Combien de semaines, combien de mois ? Avez-vous travaillé dans un pays étranger ? Si oui, qu’y faisiez-vous et quel niveau de langue avez-vous atteint ? 

En vrac, toutes ces questions doivent vous servir à dresser précisément l’état de vos aptitudes linguistiques. D’autres renseignements tels que l’obtention de diplômes de langues de type Cambridge (First Certificate, Proficiency, entre autres), TOEFL, TOEIC, ou encore les examens d’aptitude délivrés par les chambres de commerce et d’industrie peuvent vous aider à définir votre niveau. Bien évaluer un niveau linguistique est d’autant plus important qu’un recruteur n’hésitera pas à vous mettre à l’épreuve : il pourra vous proposer, par exemple, de poursuivre l’entretien en anglais si vous avez indiqué "bilingue anglais" sur votre CV. Alors soyez honnête sur votre niveau de langue. Bannissez immédiatement de votre vocabulaire, la mention "lu, écrit, parlé" et ses dérivés "lu, parlé", "lu, écrit" etc. Très en vogue il y a quelques années, la formulation a perdu de son succès auprès des recruteurs pour cause de trop grande imprécision. Dans le même ordre d’idée, le terme de "niveau" est beaucoup trop vague pour que votre recruteur puisse apprécier vos capacités linguistiques. Il existe en revanche une palette d’expressions susceptibles de préciser votre niveau : scolaire, courant, courant professionnel, bilingue.

Vos compétences techniques 

 Vous voulez être comptable ou assistante du directeur des ressources humaines, maîtriser certains logiciels peut être un plus dans votre CV. Plus généralement, faites le point sur toutes vos connaissances informatiques et techniques. Vous savez vous servir d’un PC ? d’un MAC ? Vous maîtrisez des traitements de texte différents ? Dans quelles circonstances les avez-vous utilisé ? Quand en avez-vous fait l’apprentissage ? Interrogez-vous. Toutes les réponses ne sont pas à utiliser dans votre CV : elles vous permettent seulement de faire le point sur ce que vous savez faire. 

4 - Vos savoir-faire 

Comment un recruteur peut évaluer ce que vous savez faire ?

En décrivant de manière précise vos différentes missions effectuées lors de vos stages ou emplois afin de donner au recruteur l’envie de vous rencontrer ! Si vous énumérez uniquement vos diplômes, dates et lieux de stages, le recruteur ne saura pas quelles compétences vous aurez développé.

 Posez-vous cette série de questions pour chacune de vos expériences : Combien de temps a-t-elle duré ? Quel était votre statut ? Qu’y avez-vous fait précisément ? Prenez-le temps d’énumérer chacune des tâches. Quel était votre rôle dans l’entreprise ? Qu’y faisiez-vous ? Quelles initiatives aviez-vous pris ? Quel en a été l’impact ? Vos responsabilités ? etc... N’hésitez pas à entrer dans le détail : quand vous passerez au stade de la rédaction, votre expérience professionnelle, devra témoigner de l’ensemble de vos aptitudes. N’hésitez pas à donner des chiffres. 

L’intitulé de fonction : si lors d'un stage, l'intitulé de votre fonction était obscur ou peu valorisant, n'hésitez pas à l'adapter. Si vous avez fait un stage dans une banque en tant que technicien backoffice, sentez-vous autorisé à utiliser l'intitulé gestionnaire back-office. C'est exactement la même chose, mais la manière de le dire est plus explicite ! Si vous avez su, dans la rubrique « Expérience professionnelle », mettre en valeur les points forts de votre itinéraire, il y a de fortes chances pour que votre lecteur, favorablement conditionné, appréhende votre manque de diplôme comme un inconvénient mineur. Le poids des mots. Enfin, n'oubliez pas que les mots ont leur importance. Utilisez le vocabulaire du secteur dans lequel vous souhaitez travailler, de manière à montrer que vous maîtrisez le langage des pros. Mais faites-le sans exagérations. D'abord parce que les recruteurs sont parfois des généralistes ne maîtrisant pas le langage technique. Et pour ne pas tomber dans l'excès de jargon, qui peut prêter à sourire... 

5 - Le savoir-être

Les centres d’intérêts Sport, cinéma, lecture... Posez-vous la question, est-ce que cela apporte une valeur ajoutée à ma candidature par rapport aux autres ? Plutôt que de vous contenter d'indiquer de telles généralités, il est presque recommandé de se passer d'une rubrique consacrée à vos loisirs... Pour que cette dernière ait de l'intérêt, ne mentionnez que des activités que vous pratiquez régulièrement et dont vous êtes capable de parler avec passion. Et développez un peu. Par exemple, décrivait votre passion pour les voyages en Asie : Indonésie (participation à la reconstruction d'une école après le Tsunami, 1 mois) Népal (Trekking, 3 semaines) ou bien vos activités dans une association. Si, comme c'est parfois le cas, le recruteur débute l'entretien en abordant son goût pour les voyages ou un intérêt pour l’association dans laquelle vous investissez, il y a fort à parier que ce candidat, non seulement sera à l'aise, mais encore fera preuve de sa capacité à s'enthousiasmer. Ce qui sera évidemment porté à son crédit !

6 - Un CV anté-chronologique ou thématique ?

 A vous de choisir ! Mais sachez que la plupart des recruteurs conseillent aux jeunes diplômés de présenter le CV sous sa forme anté-chronologique. 

 Le CV anté-chronologique

 Un CV anté-chronologique où vous citez les expériences mais en commençant par la plus récente et en terminant par la plus ancienne. Cette méthode est conseillée si vous avez changé de secteur professionnel depuis que vous avez commencé à travailler et si c’est dans le secteur correspondant à votre expérience la plus récente que vous recherchez un emploi. Attention aux erreurs de parcours, comme les périodes de chômage ou d’inactivité ("les trous" comme on les désigne), sont d’emblée plus visibles que dans un CV thématique où les aptitudes de la personne sont plus clairement mises en valeur au détriment de la durée des expériences acquises. 

Le CV fonctionnel ou thématique 

 La construction d’un CV thématique se différencie de l’élaboration d’un CV chronologique uniquement pour la rubrique "expérience professionnelle". Dans le CV thématique, vous indiquez, en début de rubrique, la mention "domaines de compétences", puis détaillez vos activités. Ce type de CV est particulièrement recommandé pour les personnes qui ont exercé des métiers ou des activités très différents durant leur vie professionnelle : commercial, attachée de presse, infographiste, par exemple ou bien lorsque le candidat a beaucoup d’expériences sur un même poste de travail comme 20 ans d’expérience en tant que Secrétaire mais dans divers secteurs d’activité. Vous ne pouvez cependant pas éviter complètement la présentation anti-chronologique de vos activités. Vous avez donc le choix entre deux solutions : ou, vous reconstituez un petit historique sous vos domaines de compétence ou bien, vous groupez les différents employeurs, à partir d’une date donnée, de manière à passer à la trappe les trous dans votre chronologie. Le CV thématique présente deux avantages : d’un côté, il permet de faire disparaître les éventuels accidents de parcours, s’ils sont trop nombreux, de l’autre, il met en relief les différents champs de compétences d’un individu. À l’inverse, le CV thématique présente un inconvénient : il est nettement plus compliqué à réaliser qu’un CV chronologique. En effet, dans le CV chronologique, les dates imposent d’elles-mêmes la construction du document. Dans un CV thématique, vous devrez trouver un découpage pertinent et logique, ce qui n’est pas toujours évident de prime abord... Par ailleurs, ce type de CV est généralement moins apprécié des recruteurs. 

7 - Les rappels

• Un CV doit être précis et concis. Votre CV est-il clair ? Donne-t-il envie d’être lu ? Voit-on rapidement quel poste vous recherchez ? 

 • Le CV se présente généralement en 5 parties : état civil, formation, expériences professionnelles, langues et informatique, centres d’intérêt.

 • A-t-on une idée claire de vos expériences et qualifications ? Est-ce que vos points forts ressortent ?

 • La description de votre parcours doit être en adéquation avec le poste ciblé. 

 • Il faut éviter les formulations vagues, les abréviations nombreuses sans aucune explication.

 • Une page suffit surtout lorsque l’on est jeune diplômé. 

 • Aérez votre texte, n’abusez pas des polices de caractères, des soulignés, des gras.

 • L’originalité n’est pas conseillée. Bien sûr, il y a des métiers par exemple l’infographiste, architecte d’intérieur… qui se prêtent plus à l’originalité que d’autres. 

 • Un détail qui a son importance : ne pas envoyer un CV non actualisé. Enfin, les prétentions salariales ne doivent pas y figurer au risque d’être mal perçu par le recruteur.


METTEZ-VOUS A LA PLACE DU RECRUTEUR ET DEMANDEZ-VOUS SI VOTRE CV DONNE ENVIE DE VOUS RENCONTRER POUR EN SAVOIR PLUS.



Cet article vous est proposé par notre partenaire : l'AFIP

logo afip

Article issu du dossier : Conseils emploi

Tous les articles

Emploi par pays

Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Belgique, Bénin, Botswana, Burkina-Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, Centrafrique, Chine , Comores, Congo, Côte d'Ivoire, Cuba , Djibouti, Egypte, Erythrée, Etats-Unis, Ethiopie, France, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Equatoriale, Guinée-Bissau, Kenya, Lesotho, Liberia, Libye, Madagascar, Malawi, Mali, Maroc , Maurice, Mauritanie, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria , Nigeria , Nigeria , Ouganda, République centrafricaine , République démocratique du Congo, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Togo, Tunisie, Zambie, Zimbabwe

Emploi par secteur d'activité

  • Agriculture
  • Banque, assurances, finances
  • Construction BTP
  • Distribution
  • Immobilier
  • Industrie
  • Informatique Télécom Internet
  • Services
  • Services publics, Administration
  • Social, Associations

Emploi par métiers

  • Administration, Services généraux
  • Audit
  • Commercial - Vente
  • Communication - Création
  • Conseil - Consulting
  • Direction générale
  • Etudes, Recherche
  • Export
  • Finances - Gestion - Comptabilite
  • Internet - E-commerce - Digital Business
  • Juridique - Fiscal
  • Logistique - Achat - Stock - Transport
  • Marketing
  • Production - Maintenance - Qualité - Sécurité - Environnement
  • Ressources Humaines - Personnel - Formation
  • Santé (recherche, industrie)
  • Santé (secteur médical) - Social
  • Systèmes d'informations - Télécom

Emploi par entreprise

Tout voir : CMA CGM, DELOITTE & ASSOCIES, ORANGE

Afri-Emploi

Afri-Emploi, executive management en toute sérénité.

  • Économiser du temps
    Concentrez-vous sur ceux qui veulent travailler en et avec l'Afrique. Réduisez le temps des recrutements.

  • Développer votre visibilité
    Afri-Emploi est la seule plateforme sur laquelle tous les experts et les acteurs économiques des activités africaines se retrouvent.

  • Accroître votre réseau
    Afri-Emploi propose des rencontres et des événements ouverts uniquement aux utilisateurs de la plateforme. Inscrivez-vous vite !

    Créer un compte recruteur | Créer un compte candidat

haut de page