Accès :  

retrouver mes identifiants | s'inscrire

Comment améliorer sa e-réputation ? dossier : Conseils emploi, rubrique : A la Une

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

Comment améliorer sa e-réputation ?

De plus en plus d’employeurs et de chasseurs de têtes passent par Internet pour recruter. Et les mauvaises surprises d’une mauvaise réputation en ligne peuvent avoir de répercussions fâcheuses… Maîtriser sa e-réputation : suivez le guide !

Première étape : se mettre à la place du recruteur 

Pour cela, rien de plus facile ! Saisissez votre nom dans Google ou votre moteur de recherches préféré et admirez le résultat. Si vous voyez des éléments susceptibles de vous porter tort dans la première page qui s’affiche (réseaux sociaux, anciens commentaires désobligeants depuis longtemps oubliés…), le recruteur les verra aussi. C’est donc sur les résultats visibles de cette première page qu’il va vous falloir agir.

  « Privatiser » vos profils sur les réseaux sociaux

Même si c’est évident, nombreux sont les candidats en recherche d’emploi à laisser leurs murs Facebook accessibles à tous. Et même si vous n’avez rien posté de « compromettant », vous n’avez peut-être pas envie qu’un recruteur potentiel vous voie faire la fête ou le « bêta » avec vos amis ! Le plus simple et le plus efficace est d’interdire l’accès à ces pages en agissant sur les paramètres de confidentialité de vos comptes « réseaux sociaux ». Vous pouvez également supprimer les commentaires que vous avez postés sur tel ou tel site et qui peuvent aujourd’hui ne plus correspondre à la personnalité que vous voulez donner à voir.

 Nouveau : le droit à l’oubli 

Mais il est souvent difficile - voire impossible - de supprimer des éléments négatifs dont vous n’êtes pas directement l’auteur. C’est le cas par exemple de commentaires peu élogieux sur votre personne postés à votre insu. Commence alors ce qui peut s’apparenter à un véritable parcours du combattant ! Première étape : vous mettre en rapport avec l’auteur du commentaire pour lui demander de bien vouloir supprimer son post. En cas de refus, vous pouvez contacter le responsable de la publication du site incriminé pour, là aussi, lui demander de retirer le texte en question en lui expliquant le motif de votre requête. Dernier espoir en cas de nouveau refus : vous tourner vers Google pour faire en sorte que le site en question n’apparaisse plus dans le résultat des recherches sur la requête portant sur vos noms et prénoms. On appelle cela le droit à l’oubli. Et c’est une obligation légale imposée par la Cour de justice de l'Union européenne depuis mai 2014. Utilisez pour cela le formulaire ad hoc mis en ligne par Google. 

Faire « disparaître » les résultats gênants 

On l’a vu, seule la première page des résultats Google est réellement importante. Si un résultat ennuyeux apparaît sur cette première page, il est de bonne stratégie de « pousser » ce résultat en deuxième page en faisant référencer d’autres sites parlant de vous et qui « sortiront » ainsi avant le site incriminé. Pour cela, il suffit souvent de créer des profils à votre nom sur les principaux sites de recherches d’emplois ou sur les réseaux sociaux « professionnels » comme LinkedIn et Viadeo. Vous pouvez également ouvrir créer un blog un compte Google + ou Twitter dont vous vous servirez de temps à autre pour permettre aux moteurs de recherches de référencer les données et de les faire apparaître très vite en première page des requêtes sur vos données personnelles en lieu et place des sites inappropriés.

Article issu du dossier : Conseils emploi

Tous les articles

Emploi par pays

Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Belgique, Bénin, Botswana, Burkina-Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, Centrafrique, Chine , Comores, Congo, Côte d'Ivoire, Cuba , Djibouti, Egypte, Erythrée, Etats-Unis, Ethiopie, France, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Equatoriale, Guinée-Bissau, Kenya, Lesotho, Liberia, Libye, Madagascar, Malawi, Mali, Maroc , Maurice, Mauritanie, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria , Nigeria , Nigeria , Ouganda, République centrafricaine , République démocratique du Congo, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Togo, Tunisie, Zambie, Zimbabwe

Emploi par secteur d'activité

  • Agriculture
  • Banque, assurances, finances
  • Construction BTP
  • Distribution
  • Immobilier
  • Industrie
  • Informatique Télécom Internet
  • Services
  • Services publics, Administration
  • Social, Associations

Emploi par métiers

  • Administration, Services généraux
  • Audit
  • Commercial - Vente
  • Communication - Création
  • Conseil - Consulting
  • Direction générale
  • Etudes, Recherche
  • Export
  • Finances - Gestion - Comptabilite
  • Internet - E-commerce - Digital Business
  • Juridique - Fiscal
  • Logistique - Achat - Stock - Transport
  • Marketing
  • Production - Maintenance - Qualité - Sécurité - Environnement
  • Ressources Humaines - Personnel - Formation
  • Santé (recherche, industrie)
  • Santé (secteur médical) - Social
  • Systèmes d'informations - Télécom

Emploi par entreprise

Tout voir : CMA CGM, DELOITTE & ASSOCIES, ORANGE

Afri-Emploi

Afri-Emploi, executive management en toute sérénité.

  • Économiser du temps
    Concentrez-vous sur ceux qui veulent travailler en et avec l'Afrique. Réduisez le temps des recrutements.

  • Développer votre visibilité
    Afri-Emploi est la seule plateforme sur laquelle tous les experts et les acteurs économiques des activités africaines se retrouvent.

  • Accroître votre réseau
    Afri-Emploi propose des rencontres et des événements ouverts uniquement aux utilisateurs de la plateforme. Inscrivez-vous vite !

    Créer un compte recruteur | Créer un compte candidat

haut de page